MANOIR HERAUT DU LYS
 

Restauration des principaux vitraux

- En 2019, nous avons commencé la première phase de restauration de certains vitraux - 
puis en 2020 - et en 2021 nous l'avons achevé.
Une seconde phase qui débutera en 2022 permettra une re-création pour la porte d'entrée du manoir -
suivie d'une création pour une fenêtre du 1er étage donnant sur la façade sur rue.

L'audit de restauration

 
 

Vitraux du salon aux éléphants

 

Les vitraux du salon forment un ensemble de vitreries en rectangles peints, probablement signé Ch. Simon (pièce manquante), peintre et maître-verrier rouennais de la fin du XIXe siècle. Encore trop récents pour être classés au répertoire des monuments historiques, ces vitraux sont réhaussés d’une peinture style « art nouveau » très soignée, à deux grisailles et jaune d’argent foncé. Cet ensemble est de très belle facture et constitue un patrimoine privé remarquable.

 

20200712 162255
Depose 2019

 

 

L’ensemble des vitraux A ; B ; C ; D ; E et F du salon (voir numérotation des panneaux) n’a pas été restauré depuis plus de 100 ans. Des faiblesses sont, sans équivoque, apparentes (tassement, bombements, casses et pièces manquantes) et compromettent la bonne étanchéité des vitrages ainsi que la bonne tenue du réseau de plomb.

Celui-ci est en partie détérioré. Tous les vitraux nécessitent une remise en plomb complète, impliquant la dépose de ceux-ci. C’est, à ce stade, la seule option réaliste. Outre la remise en plomb générale, le relevé réalisé a montré la nécessité de travaux de réparation ou de remplacement de pièces peintes ou non peintes (voir la localisation des dégradations et le détail de l’audit).

 

Vitraux de la salle à manger

 

 

Les vitraux de la salle-à-manger forment un ensemble de vitreries en rectangles peints signé Ch. Simon, peintre et maître-verrier rouennais de la fin du XIXème siècle. Trop récents pour être classés au répertoire des monuments historiques, ces vitraux sont réhaussés d’une peinture style « néo-gothique fin XIXe siècle » très soignée, à deux grisailles et jaune d’argent foncé. Cet ensemble est de très belle facture et constitue un patrimoine privé remarquable.

L’ensemble des vitraux A ; B ; C ; D ; E et F de la salle-à-manger (voir numérotation des panneaux) n’a pas été restaurés depuis plus de 100 ans. Des faiblesses sont, sans équivoque, apparentes (tassement, bombements, casses et pièces manquantes) et compromettent la bonne étanchéité des vitrages ainsi que la bonne tenue du réseau de plomb. Celui-ci est en partie détérioré.

Photos interieur manoir juin 2020 044
20200818 140807

 

 

Tous les vitraux nécessitent une remise en plomb complète, impliquant la dépose de ceux-ci. C’est, à ce stade, la seule option réaliste. Outre la remise en plomb générale, le relevé réalisé m’a montré la nécessité de travaux de réparations ou de remplacement de pièces peintes ou non peintes (voir la localisation des dégradations et le détail de l’audit).

Enfin, actuellement, un survitrage intérieur -probablement posé en raison de la vétusté des vitraux -gêne l’accès aux vitraux par l’intérieur et empêche leur nettoyage. Des dépôts de matières se sont accumulés entre les deux vitrages, particulièrement au niveau des vergettes. Le survitrage, peu étanche lui aussi, laisse passer la condensation et un voile opaque a commencé à se former. Une fois remis à neufs, les vitraux seront de nouveau étanches. Le survitrage devenant alors superflu.

  • 3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.